banner

Grèce

Trier par
Afficher par page
Voir comme Liste Grille

100 fiches pour comprendre l'histoire grecque - (VIIIe-Ier siècle av. J.-C.)

100 fiches synthétiques pour avoir une lecture claire et précise de la Grèce archaïque et classique. Grâce à ses 100 fiches synthétiques, ses repères (chronologie, cartes, iconographie, lexique), cet ouvrage apporte une lecture claire et précise de la Grèce archaïque et classique où notre modernité a puisé, depuis la Révolution française, ses cadres politiques et sociaux.
27,50 €

3 minutes pour comprendre les 50 faits les plus marquants de la Grèce antique

Nous entendons souvent dire que la Grèce antique est le berceau de la démocratie et de la philosophie. Mais à quoi ressemblait la vie dans une cité-Etat ? Qui pouvait participer aux élections athéniennes ? Quel genre de pièces jouait-on dans les théâtres ? Quelle part les dieux et les héros prenaient-ils à la vie quotidienne des Grecs ? Pourquoi les Etats grecs étaient-ils si souvent en guerre ? Cet ouvrage de vulgarisation intelligente vous invite à découvrir l'une des civilisations les plus créatives et les plus influentes de l'histoire, sa puissance militaire, son génie architectural, son éloquence et ses mythes ensorcelants.
Chaque thème est résumé en 30 secondes, soit moins de deux pages, 300 mots et une image consacrés aux sanctuaires et aux oracles, aux soldats et aux esclaves, aux jeux et aux ordres colonnaires, ou encore à la sculpture et à la tragédie... Un ouvrage captivant pour explorer l'histoire et l'héritage de la Grèce antique !
20,70 €

A l'ombre des grecs - Trois "inactuels" : Camus, Grenier, Eliade

C'est comme un testament grec de trois hérétiques que nous proposons ici. La Grèce parangon philosophique de l'Occident inaugure en effet avec Héraclite, puis Platon, une pensée du devenir dans l'Etre ou plutôt du revenir à l'Etre qui fonde la métaphysique européenne et ouvre un dialogue ininterrompu avec les métaphysiques orientales et extrême-orientales. L'essai qui suit a pour but de témoigner de ce legs qui perdure jusque chez trois de nos contemporains les plus proches, Camus "L'athée de rigueur", Grenier le philosophe de l'Absolu et du choix, Eliade herméneute, phénoménologue et dernier grand comparatiste des religions à la fin du XXème siècle.
13,80 €

Alcibiade ou les dangers de l'ambition

Elève de Périclès, ami des sophistes, protégé de Socrate, Alcibiade était promis à une carrière pleine d'honneur, de succès et de gloire. Elle fut auréolée de scandales, de manipulation et autres trahisons qui eurent raison de sa popularité, de sa vie et surtout de la démocratie athénienne. Alcibiade était beau, riche et intelligent. Son ambition ne connaissait aucune mesure. D'Athènes à Sparte en passant par la Perse, il fut au centre de la vie politique de la fin du Ve siècle avant J.-C. Dans un style élégant et limpide, Jacqueline de Romilly relate les péripéties de son héros ambitieux, séduisant et opportuniste, et dénoue les intrigues stupéfiantes qui ont émaillé son bref parcours politique.
10,90 €

Alexandre le Grand

« Bienheureux es-tu, Achille, d'avoir eu de ton vivant un ami fidèle et, après ta mort, un grand héraut de ta gloire ! » Quoique le concernant bien des mystères demeurent - son tombeau n'a jamais été retrouvé, ses écrits ont été perdus -, Alexandre III de Macédoine dit le Grand (356 - 323 av. J.-C.) reste un des plus fascinants héros de tous les temps. Roi de Macédoine à vingt ans, qui se lancera deux ans plus tard à la conquête d'un empire allant de la Grèce jusqu'à l'Inde, guerrier, certes, mais aussi administrateur et visionnaire, Alexandre le Grand était un homme au caractère contrasté qui, en élève du philosophe Aristote, pouvait se montrer d'une extrême clémence envers les vaincus, commue donner libre cours à sa colère et à sa cruauté. Rêvant d'une fusion entre l'Occident et l'Orient, d'un métissage entre les peuples, d'un brassage des cultures, des arts et des religions, on peut se demander quelle aurait été sa destinée s'il n'était mort. à trente-trois ans. à Babylone, vaincu par la malaria.
10,60 €

Alexis Tsipras : Une histoire grecque

Portrait de l'homme politique grec, de sa jeunesse jusqu'à sa nomination comme Premier ministre en 2015 en passant par ses engagements politiques et ses talents de négociateur.
23,00 €

Amitié et Amour - Lysis suivi de Vie de Platon de Diogène Laërce

L'amour et l'amitié, par leur complexité, ont toujours défié la réflexion des penseurs et éveillé leur curiosité, autant que la nôtre. C'est à leur rapport et à leurs différences essentielles que Platon s'intéresse dans le Lysis en les présentant d'une façon inattendue. Restituant son langage parlé plein d'humour et de vivacité, cette nouvelle traduction, fidèle à la spontanéité calculée de ce dialogue surprenant, propose un autre regard sur l'écriture et la pensée platoniciennes, invitant à suivre le maître de l'Académie dans ce vrai chant d'amour à la philosophie pratiquée entre amis.
En outre, la lumière que jette ici Diogène Laërce sur la vie et l'oeuvre du grand philosophe permet de mieux apprécier toute la portée de sa pensée.
9,20 €

Apologie de Socrate, Criton

En 399 avant notre ère, à Athènes, Socrate comparaît devant le Tribunal de la cité. Accusé de ne pas reconnaître l'existence des dieux traditionnels, de créer de nouvelles divinités et de corrompre la jeunesse, il est condamné à mort. De son procès, il nous reste peu de témoignages, mais celui que Platon nous livre dans l'Apologie de Socrate élève au rang de mythe fondateur de la philosophie un fait qui aurait pu demeurer banal au regard de l'histoire. Face à ses juges, Socrate mène sa défense en invoquant la pratique de la philosophie, qui seule fait que la vie vaut d'être vécue. Plus tard, dans la prison où il attend son exécution, Socrate oppose à son ami Criton, qui lui propose de fuir, le verdict du philosophe : mieux vaut affronter la mort que contrevenir aux lois de la cité et ainsi commettre l'injustice. Si l'on en croit Platon, il fallait que Socrate meure pour que vive la philosophie.
5,80 €

Artémise - Une femme capitaine de vaisseaux dans l'Antiquité grecque

Pour les auditeurs d'Hérodote, il ne faisait pas de doute qu'Artémise, capitaine de vaisseaux qui s'était illustrée à Salamine au ve siècle av. J. -C. , avait effectivement participé à la célèbre bataille navale, elle qui avait dirigé la cité d'Halicarnasse et qui, bien que Grecque, avait été membre de l'état-major perse. Pour les historiens postérieurs, l'exploit d'Artémise est en revanche incroyable : comment des citoyens d'Halicarnasse auraient-ils pu accepter qu'une femme les gouverne et commande leurs navires ? A partir du cas singulier d'Artémise, Violaine Sebillotte Cuchet mène une vaste enquête.
Elle dévoile le regard que les habitants des cités grecques portaient sur les femmes au pouvoir, les rapports de force qui organisaient alors les relations sociales, les manières de construire la masculinité, la féminité et l'altérité barbare. La vie d'Artémise, longtemps considérée comme exceptionnelle, s'éclaire ici des fragments de vie connus des autres femmes de l'Antiquité grecque, contre les stéréotypes construits au fil des siècles.
Violaine Sebillotte Cuchet est professeure d'histoire grecque ancienne à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle est spécialiste d'histoire des femmes et du genre. Rabats : " Elle avait nom Artémise, était fille de Lygdamis [... ]. Elle régnait sur Halicarnasse, Cos, Nysiros, Calymnos, et fournissait cinq vaisseaux. De toute la flotte, ses navires étaient, après ceux des Sidoniens, les plus réputés ; et, de tous ceux qui prirent part à l'expédition, c'est elle qui donna au Roi les meilleurs avis.
" Hérodote, Histoires VII, 99. " Si l'un de nous donne la moindre prise à ces femmes, rien n'échappera à leur inlassable industrie : elles iront jusqu'à construire des navires, et, nouvelles Artémises, jusqu'à entreprendre de parcourir la mer pour nous livrer bataille ! " Aristophane, Lysistrata, 675-685.
27,60 €

Athànes, l'autre démocratie - Ve siècle av. J.-C.

La démocratie athénienne aurait été imparfaite, partielle, réduite à une part infime de la population. Elle serait donc incomparable, voire contradictoire, avec notre démocratie contemporaine. Dans cette histoire inédite et entièrement renouvelée, Christophe Pébarthe revient aux sources écrites et démontre qu'il s'agit d'un régime où le peuple se gouverne effectivement lui-même. Il décrit, entre autres, comment les Athéniens veillaient à ce que leurs délibérations produisent les meilleures décisions et comment leurs institutions garantissaient la formation des citoyens tout au long de leur vie.
Il se livre à une lecture inattendue des célèbres tragédies, Antigone par exemple. Ces dernières répondaient aux questions suscitées par le régime : la loi a-t-elle toujours raison ? Comment veiller à ce que l'opinion exprimée soit forgée dans la perspective de l'intérêt général ? Bref, les Athéniens avaient les mêmes interrogations que nous et partageaient un souci similaire du perfectionnement de leur Cité.
Ce livre, c'est enfin une réflexion d'ampleur sur la démocratie en général. A la faveur de l'exemple grec, l'auteur montre des correspondances avec les critiques émises à l'endroit de nos propres régimes politiques, liées à la représentativité, aux élites et au populisme. Et si se réconcilier avec Athènes revenait à se réconcilier avec nous-même ? Une réflexion inédite et lumineuse, une contribution essentielle aux crises politiques de notre temps.
26,40 €