banner

Πολιτική

Ταξινόμηση
Εμφάνιση ανά σελίδα
Προβολή ως Λίστα Πλέγμα

"Elles sont 300 000 chaque année" - Discours de la Ministre Simone Veil pour le droit à l'avortement devant l'Assemblée nationale, 26 novembre 1974

Le 26 novembre 1974, la voix sans hésitation de Simone Veil résonne dans l'hémicycle. Elle présente à l'Assemblée nationale son projet de loi en faveur de l'avortement. Une majorité de députés y sont opposés. Les débats seront longs, houleux, teintés d'une grande violence mais son éloquence magistrale finira par emporter l'adhésion. Un discours incontournable et historique qui a marqué un tournant pour les droits des femmes.
2,30 €

Actions scandaleuses et rébellions quotidiennes

De son infiltration comme "Bunny" dans un club Playboy de New York à son analyse de la pornographie, en passant par l'évident apport du travail fourni par les femmes, ou encore les portraits de Jackie Kennedy et de Marilyn Monroe, Gloria Steinem met en lumière le système patriarcal et l'enfermement qu'il impose aux femmes. En partageant sa conviction que l'on apprend toujours de ses expériences et de celles des autres, Gloria Steinem entraîne les lectrices et les lecteurs à prendre le pouvoir sur leur vie. Galvanisant.
13,10 €

Babels - Enquêtes sur la condition migrante

Babels A partir de 2015, une quarantaine de chercheuses et chercheurs en sciences sociales se sont mobilisés pour comprendre la "crise migratoire" en France, en Europe et en Méditerranée. De Lesbos à Calais, de Beyrouth à Berlin, de Lampedusa à Paris, ils ont suivi les parcours des exilé·es poussé·es sur les routes par les troubles politiques, sociaux, environnementaux. Les relations qui lient ces migrante·s aux Etats, aux villes et aux sociétés d'accueil font naître les Babels de demain.
Pour le débat public et au-delà, ce livre offre une nouvelle compréhension de la condition migrante contemporaine. Michel Agier est anthropologue (EHESS et IRD), il a notamment publié L'Etranger qui vient (Seuil, 2018). Stefan Le Courant est anthropologue (CNRS), il est l'auteur de Vivre sous la menace (Seuil, 2022). Coordination : Sarah Barnier, Céline Barré, Nathalie Bernardie-Tahir, Véronique Bontemps, Yasmine Bouagga, Sara Casella Colombeau, Assaf Dahdah, Camille Gardesse, Marjorie Gerbier Aublanc, Camille Guenebeaud, Carolina Kobelinsky, Chowra Makaremi, Evangeline Masson Diez, Sarah Mazouz, Nicolas Puig et Camille Schmoll.
14,40 €

Clit Révolution - Manuel d'activisme féministe

"Je suis féministe, je voudrais faire quelque chose de concret mais je ne sais pas par où commencer. Vous avez des conseils ? " En voyant ce type de message sur leurs réseaux sociaux, les deux militantes Sarah Constantin et Elvire Duvelle-Charles ont compris ce qu'il manquait : un manuel pratique pour guider la nouvelle génération de féministes dans l'activisme. Ce livre s'inspire directement de leur série documentaire Clit Révolution, un road-trip international qui lève les tabous autour de la sexualité féminine et pour lequel elles sont parties à la rencontre de femmes qui osent assumer leur sexualité. C'est à leur contact qu'elles se sont enrichies de nouveaux savoirs et de méthodes d'activisme toutes plus créatives les unes que les autres. Construit en neuf chapitres, cet ouvrage se présente comme une boîte à outils qui recense ces diverses techniques. Il permet ainsi à chacune de trouver le mode d'action qui lui convient le mieux. Sarah Constantin et Elvire Duvelle-Charles sont journalistes et activistes féministes. Depuis leur entrée dans l'activisme en 2012, elles ont décliné leurs modes d'action pour se faire entendre : happenings seins nus, parodie de clip de rap, collage... Leur dernier fait d'armes : Clit Révolution, un compte Instagram suivi par plus de 100 000 personnes et une série documentaire diffusée sur France TV Slash.
13,10 €

De l'esprit de lois - Tome 2

" Dans cet important ouvrage, Monsieur de Montesquieu, sans s'appesantir, à l'exemple de ceux qui l'ont précédé, sur des discussions métaphysiques relatives à l'homme supposé dans un état d'abstraction ; sans se borner, comme d'autres, à considérer certains peuples dans quelques relations ou circonstances particulières, envisage les habitants de l'univers dans l'état réel où ils sont, et dans tous les rapports qu'ils peuvent avoir entre eux. La plupart des autres écrivains en ce genre sont presque toujours, ou de simples moralistes, ou de simples jurisconsultes, ou même quelquefois de simples théologiens. Pour lui, l'homme de tous les pays et de toutes les nations, il s'occupe moins de ce que le devoir exige de nous, que des moyens par lesquels on peut nous obliger de le remplir ; de la perfection métaphysique des lois, que de celle dont la nature humaine les rend susceptibles ; des lois qu'on a faites, que de celles qu'on a dû faire ; des lois d'un peuple particulier, que de celles de tous les peuples. " d'Alembert.
9,80 €

De l'esprit des lois - Tome 1

" Cet ouvrage a pour objet les lois, les coutumes et les divers usages de tous les peuples de la terre. On peut dire que le sujet en est immense, puisqu'il embrasse toutes les institutions qui sont reçues parmi les hommes ; puisque l'auteur distingue ces institutions ; qu'il examine celles qui conviennent le plus à la société, et à chaque société ; qu'il en cherche l'origine ; qu'il en découvre les causes physiques et morales ; qu'il examine celles qui ont un degré de bonté par elles-mêmes et celles qui n'en ont aucun ; que de deux pratiques pernicieuses, il cherche celle qui l'est plus et celle qui l'est moins ; qu'il y discute celles qui peuvent avoir de bons effets à un certain égard, et de mauvais dans un autre. Il a cru ses recherches utiles, parce que le bon sens consiste beaucoup à connaître les nuances des choses. " Montesquieu.
8,10 €

Dysphoria Mundi - Le son du monde qui s'écroule

Une société en transition. Dysphoria mundi est un texte mutant qui rend compte de la transition planétaire en cours. Le XIXe siècle était hystérique ; le XXe schizophrène ; notre époque est dysphorique. Anxiété généralisée, troubles post-traumatiques, syndrome de dépendance, dysphorie de genre, destruction légitimée de l'écosystème... Voici l'hypothèse que propose ce livre : généraliser la notion de dysphorie afin de la comprendre non pas comme une maladie mentale, mais comme une dissidence politique. L'auteur dessine une cartographie des pratiques d'émancipation susceptibles de transformer l'avenir. On dit souvent qu'il nous est devenu plus facile d'imaginer la fin du monde que de penser la fin du capitalisme. Preciado persiste à observer les preuves de pratiques alternatives à cette impasse : de nouveaux modes de vie jusqu'alors disqualifiés comme improductifs et anormaux se présentent désormais comme la seule issue. "Politique et poétique, un manifeste pour désirer mieux et plus librement". Les Inrockuptibles Paul B. Preciado est philosophe, commissaire d'exposition et auteur. Dans la lignée des travaux de Kathy Acker, Judith Butler, Monique Wittig et Michel Foucault, ses ouvrages, traduits dans une dizaine de langues, sont des références internationales des études queer, trans et non-binaires.
12,50 €

Ecrits pacifistes

« Ce qui me dégoûte dans la guerre, c'est son imbécillité. J'aime la vie. Je n'aime même que la vie. C'est beaucoup, mais je comprends qu'on la sacrifie à une cause juste et belle. J'ai soigné des maladies contagieuses et mortelles sans jamais ménager mon don total. À la guerre j'ai peur, j'ai toujours peur, je tremble, je fais dans ma culotte. Parce que c'est bête, parce que c'est inutile. Inutile pour moi. Inutile pour le camarade qui est avec moi sur la ligne de tirailleurs. Inutile pour le camarade en face. Inutile pour le camarade qui est à côté du camarade en face dans la ligne de tirailleurs qui s'avance vers moi. » Ce volume réunit « Refus d'obéissance », « Précisions » et « Recherche de la pureté », trois textes pacifistes d'un homme qui n'oublia jamais l'horreur de la Première Guerre mondiale.
9,30 €

Eloge du magasin - Contre l'amazonisation

Retail apocalypse. Cette expression désigne la vague de fermetures d'un grand nombre de magasins aux Etats-Unis depuis une dizaine d'années. En France, le mouvement n'a pas la même ampleur mais l'essor du e-commerce concurrence les ventes "physiques" et contribue à faire progresser la vacance commerciale en centre-ville et dans certaines galeries marchandes. Pour autant, l'avenir des marchés, des boutiques, des centres commerciaux, des friperies, des brocantes, des grands magasins ou des librairies n'est pas scellé. En dépit de la digitalisation des courses, de la remise en cause de la distribution de masse et de l'apparition de nouvelles normes de consommation, le magasin demeure un lieu d'approvisionnement central. Il est également un lieu social et assume d'autres fonctions capables de garantir son existence. A travers une vingtaine de chapitres exposant les résultats d'enquêtes sociologiques, cet ouvrage propose une contribution originale au débat en mettant en évidence les fonctions symboliques et l'utilité sociale du magasin. Que fait-il à l'individu ? Que vient y chercher celui-ci que les plateformes ne peuvent lui assurer ? Ni complainte du progrès, ni tract poujadiste de défense des petits commerçants, cet ouvrage examine les raisons qui poussent chaque individu à consacrer en moyenne deux heures quarante par semaine aux achats hors de son domicile.
9,50 €